Faire-part baptême / claudia_balasoiu_fotolia
Sacrements

Le faire-part de baptême

La date et le lieu du baptême de votre enfant sont pris avec votre paroisse, il est temps de l’annoncer avec un faire-part. Mais d’où vient cette tradition ?

A l’origine les faire-part étaient d’usage pour annoncer par lettre des événements funestes et convier les gens à la cérémonie. Afin de ne pas rester sur ces événements tristes, les familles ont commencé à utiliser la lettre pour annoncer la venue d’un enfant : le faire-part venait de naître !

L’annonce d’un nouveau venu

D’abord utilisé dans les familles royales en 1781, un aristocrate Gauthier de la Peyronnie, popularise le faire-part pour la naissance de son fils. Au début on y annonçait seulement le sexe de l’enfant. Le prénom, lui, était choisi en privé par les parrains et marraines et était divulgué le jour du baptême à l’église.

Tout ceci a bien changé, ce sont les parents qui choisissent le prénom ! De plus il y a souvent deux faire-part : celui de naissance et celui du baptême. Ceux-ci ne comportent pas les mêmes informations.

Le sens spirituel du faire-part

Toutefois le faire-part de baptême garde un sens spirituel : faire part aux chrétiens qu’il y a un petit nouveau, ou nouvelle, dans la famille.

Que mettre sur ce faire-part ?

Rien n’est obligatoire ! Privilégiez l’informatif afin que l’on puisse se retrouver à la bonne heure dans le bon lieu. Votre entourage est aussi content de recevoir la photo de votre enfant, les plus fervents pourront la mettre un moment dans leur coin prière. Si vous souhaitez prendre un thème décoratif pour votre faire-part, les symboles du baptême sont assez nombreux pour trouver de l’inspiration. Ensuite laissez parler votre cœur et peut-être vos mains ? Le fait de faire ensemble est déjà une vie d’Eglise !