Louis et Zélie Martin / Hélène Mongin - couverture de livre
Sacrements

Louis et Zélie Martin : un couple amoureux

Le couple Louis et Zélie Martin viennent d'être reconnus « saints » le 18 octobre 2015 par le pape François à Rome. Histoire d’un amour extraordinaire dans leur vie ordinaire.

Soyez attentif au récit inspiré par Hélène Mongin, auteur de « Louis et Zélie Martin : les saints de l’ordinaire ». Vous risquez de vous retrouver dans ce couple ordinaire et amoureux….

La rencontre

Louis et Zélie se rencontrent tard pour leur époque. Louis a alors 34 ans et Zélie 26 ans. Avant de faire connaissance, ils pensent chacun à s’engager dans la vie religieuse. Puis ils mettent du temps à se faire à l’idée d’une vie à deux.

Leur rencontre se fait sur un pont : Zélie est séduite par la belle allure de Louis ! Une voix intérieure lui dit : « il est pour toi ». Auparavant, la mère de Louis a déjà repéré Zélie et a poussé Louis – qui ne voulait pas se marier – à rencontrer Zélie. Ils se voient en avril 1858 et 3 mois plus tard, ils se marient. Ce fut rapide, ce qui est courant à l’époque.

Le mariage

Le mariage est célébré le 10 juillet 1858 à 00h. A cette période, les mariages nocturnes sont communs. Louis et Zélie privilégient le sens du sacrement sans mettre en avant le côté festif de l’événement.

Pensant tous les deux à la vie religieuse, ils s’engagent dans la vie conjugale d’abord sans grand enthousiasme. C’est donc un mariage célébré très discrètement. C’est ensuite, en ayant des enfants qu’ils comprennent la beauté du mariage.

Un couple amoureux

Dans une des lettres de Zélie à son mari pendant les vacances, elle écrit qu’elle est « comme un poisson hors de l’eau » sans lui. Ils ont une grande tendresse l’un envers l’autre. Louis est quelqu’un de très calme et de très doux que Zélie aime sortir. En retour Louis apporte un grand soutien à Zélie. Elle est de caractère très angoissé dû à une enfance difficile. Mais dans les moments d’épreuves, Zélie est un appui pour toute la famille.

Eh non, ce n’est pas un couple parfait !

Un jour Louis et Zélie se disputent, Pauline toute petite interpelle sa maman et lui demande « est-ce que c’est ça un mauvais ménage ? ». Cette phrase est restée dans la famille comme une pointe d’humour complice. Une friction révélatrice d’un amour familial profond.

Un couple moderne

A cette époque où l’homme a toute autorité, ce couple dialogue beaucoup, lors des problèmes avec leurs filles par exemple. Zélie est chef d’entreprise et Louis a accepté de travailler pour sa femme. Peu d’hommes auraient fait cela à l’époque, voir encore aujourd’hui !

Un couple dans les épreuves

Si vous vivez des difficultés en couple, vous pouvez vous appuyer sur la manière dont Louis et Zélie ont surmonté leurs épreuves : le cancer de Zélie, la maladie dégénérative du cerveau pour Louis, la perte de certaines de leurs filles. Ils ont traversé ces souffrances dans la foi et se sont beaucoup soutenus l’un l’autre. Quand l’un flanchait, l’autre le soutenait.

Les couples qui ont perdu des enfants peuvent se confier à Louis et Zélie. Ils sont de plus en plus connus et auprès de Dieu, ils sont de plus en plus actifs dans la bienveillance qu’ils apportent aux couples.

Un couple saint

C’est une 1ère dans l’Eglise de canoniser (reconnaître saint) un couple. Cela montre que la sainteté est possible dans une vie de famille ordinaire et pas seulement dans la vie religieuse ou pour des personnes d’élite. Leur sainteté se révèle par l’amour qu’ils ont entre eux, envers leurs enfants, leurs proches, leurs ouvriers. Ils ont mis de l’extraordinaire dans leur vie ordinaire comme ce qu’a vécu leur fille Thérèse dans sa communauté au Carmel.

Dans un mariage il y a des joies et des épreuves, c’est le chemin vers Dieu qui est extraordinaire dans le don de soi. Les lettres de Zélie révèlent qu’elle est toute donnée à son mari, ses enfants. Elle donne du travail à ses ouvrières, elle donne aux mendiants. C’est en puisant dans la prière que le couple donne aux autres et se donne l’un à l’autre.